lundi 8 septembre 2008

Lab.02 : Le Livre de Chô

L'attente fut longue, mais finalement le Lab.02 est sorti.
Alors bien sûr les jeux ont désormais quatre ans et ne sont plus forcément aussi "révolutionnaires" et "originaux" que nous les pensions à l'époque, mais pour nous, laborantins, c'est un vrai plaisir que de les voir enfin à disposition de tous.

Sur le site du Lab.00 vous trouverez deux fichiers Zip gratuits contenant les version PDF des jeux des deux opus :
- Sales Mômes et Marmailles, Dédale, Sylvae et les 13 Reliques pour le Lab.01 (respectivement écrits par Groumphillator, Brain Salad, Seagull et *Yno);
- Absinthe, Daiva et Le Livre de Chô pour le Lab.02 (respectivement écrits par Favouille, Rishi et moi-même).

J'espère que notre travail collectif enfin publié plaira et qu'on lui pardonnera la poussière accumulée en ses pages.

Quant au destin du Livre de Chô, vu qu'à l'époque j'avais aussi rédigé un scénario et une aide de jeu, leur parution devrait se faire dans les mois à venir. D'un autre côté il a été prouvé que tenter de définir une date lorsqu'on parle du Lab.00 n'est pas forcément une bonne idée...

Ils ne se connaissent pas, vivent dans des contrées différentes, parlent des dialectes différents, ont des chemins de vie différents. Mais le destin les a rapprochés et liés à jamais.

Désormais une chose les unit : le Livre de Chô.

Tous viennent de faire l'acquisition de l'un de ses rares exemplaires, et au même instant tous viennent de l'ouvrir, pour la première fois. Ne perdez ni temps ni énergie à le chercher car nulle bibliothèque ne le connaît. On ne trouve pas le Livre de Chô.

C'est le Livre qui vous trouve.

Quand a-t-il été écrit ? Nul ne le sait vraiment, mais on retrouve des traces de sa présence aussi loin que remonte la mémoire des hommes.
Que relate-t-il ? Cela non plus personne ne le sait, mais les initiés racontent que ce sont ses Lecteurs qui l'écrivent... tout du moins en partie.
Car on dit aussi qu'en ses pages résident les Maîtres de Chô, et qu'ouvrir le Livre c'est accepter de jouer leur Jeu, de plonger au cœur de l'un de leurs Mondes. On raconte que certains arrivent à choisir leur destination mais le plus souvent le hasard ou les Maîtres décident. Il est dit qu'en ces Mondes l'esprit des Lecteurs est Divin et qu'ils savent s'incarner
en des Avatars, ajoutant ainsi leur personnage à l'Hystoire.

Mais on dit aussi que la mort attend celui qui s'attarde trop, que s'il est aisé d'entrer dans les Univers de Chô, on ne peut s'en extraire que grâce à de rares Clefs, et que plus d'un sont à jamais piégés dans les domaines des Maîtres. Depuis la nuit des temps des générations de Lecteurs se sont succédées. Les couvertures de cuir noir ont maintes fois craquées sous l'action de mains avides et impatientes. Car l'ivresse qu'apporte le Livre est une puissante drogue, et une fois qu'on y a goûté, il est impossible de s'en détacher. Et on joue le Jeu. Jusqu'au bout. Jusqu'à passer l'ultime limite.

Venez, entrez dans mon Monde, ouvrez à votre tour le Livre de Chô…


Aucun commentaire: